1 janvier - Yuri Bykov, L'Idiot ! «Il y a de la lumière en lui» (citation de Star Wars)
David O. Russell, Joy. Nul. Plaisir et surprise de voir Isabella Rossellini

3 janvier - François Truffaut, Tirez sur le pianiste (DVD)
Gérard Oury, Le Cerveau, 1969 (DVD)

10 janvier - Spielberg, Les aventuriers de l'Arche perdue. Indiana Jones I. Avec H et O. J'avais oublié beaucoup de choses, comme d'habitude. Ce que je préfère, c'est la musique.

16 janvier - John Carpenter, New York 1997. Intéressant, surtout la dernière minute. (cité par un ami de PZ sur FB

17 janvier - Robert Donalson, No Way Out, une remcommandation de PZ. Plaisant. Une deuxième fois avec Hervé.

20 janvier - The Big short à La Défense.
puis L'Homme de Rio avec O. qui ne l'a jamais vu.

6 février - Tarantino, Les 8 salopards

12 février - David Fincher, Benjamin Button puis Peter Yates, Bullit.

14 février - Clint Eastwood, Honkitonk Man

18 février - les frères Coen, Avé César. parmi les non-films des frères Coen, mais ce n'est pas grave.

21 février - Buñuel, La mort en ce jardin.

24 février - Tom McCarthy, Spotlight. Enquête sur les prêtres pédophiles de Boston. Il faut mettre fin au célibat des prêtres, c'est urgent.

5 mars - Henri Verneuil, Le Président. Déprimant.

6 mars - Mohamed Hamidi, La vache. «Tu m'écriras d'autres lettres?» «Mes hommages à Madame votre grand-mère». C'est sympa, comme film, et n'en déplaise à certains, c'est sympa, les films sympas. (Pas de gros rires, pas de gros gags, pas de miracles, mais des réactions humaines et en sourdine, sans insister, uniquement pour les spectateurs qui y pensent, la comparaison entre le dénuement d'un village du bled et "les problèmes de riches".)

12 mars - François Ruffin, Merci, patron! Incroyable. Incroyable, incroyable, incroyable.
Le soir, deux films avec Sophie Marceau, Anthony Zimmer et Un bonheur n'arrive jamais seul.

13 mars - François Ruffin, Merci, patron!: j'ai insisté pour que tout le monde le voit, nous y sommes retournés en famille.

27 mars - Afonso Poyart, Prémonitions (apple TV): la classique question du droit à faire mourir pour éviter la souffrance.
Plus tard, Adam Brooks, Un jour peut-être. Le genre de film nunuche que je regarde pour faire plaisir à H. Rachel Weisz est très jolie. Un côté Flaubert: la blonde fade, la brune piquante, la rousse ironique.

28 mars - Daniel Espinosa, Sécurité rapprochée. Je l'avais vu au cinéma, j'avais trouvé le héros mou, inexpressif (Ryan Reynolds n'est décidément pas mon genre) mais j'avais envie de revoir la savane de l'Afrique du Sud.

30 mars - Atom Egoyan, Captives. Réseau pédophile et sadisme psychologique. Tout est dans la suggestion, rien dans la vision. Sobriété.

avril, Limitless; Sergio Leone, Il était une fois dans l'Ouest

avril, Dans la tête de John Malkovitch. Intéressant mais bof

28 avril, Sergio Leone, Il était une fois la révolution: à la fin, les gens comme nous, ils meurent.

18 mai, Civil War (un Avenger). En famille.

22 mai, Almodovar, Julietta. Avec H.

10 juin mai, Paolo Virzi, Folles de joie, 2016. Elle sont folles, c'est certain. J'ai pensé, dans un autre genre, à Une vie volée dans lequel j'ai découvert Angelina Jolie. Film tenu à bout de bras par Valérie Bruni-Tedeschi, avec beaucoup d'énergie.

11 juin, Eric Lavaine, Retour chez ma mère, 2016. Joli film sur la famille. Les dialogues sonnent à peu près juste, ce qui n'est pas si simple. Avec C et I.

05 juin, Shane Black, The Nice Boys, 2016.

08 juillet, Nicolas Winding Refn, The Neon Demon, 2016. Le film qu'on a si honte d'avoir vu qu'on n'ose pas regarder ses voisins quand la lumière se rallume. En résumé: le sacrifice de la vierge sur l'autel de la beauté.

10 juillet, Pascal Bonitzer, Tout de suite, maintenant, 2016. Bien. Deux générations d'acteurs, c'est étrange de se dire que nous ne verrons pas vieillir la plus jeune (ou du moins qu'ayant ving-cinq ans de moins que moi, elle me paraîtra toujours jeune).

19 juillet, Jean-Luc Godard, Masculin féminin.

21 juillet, Cesc Gay, Truman.

22 juillet, Tomer Heymann, Mr. Gaga: sur les pas d'Ohad Naharin.

31 juillet, Sébastien Marnier, Irréprochable. Bon film.

août, Fred Cavayé, Pour elle. Pour Olivier. C'est vraiment un bon film. Apple TV à St Rémy.

août, Gérard Oury, La Grande Vadrouille, 1966. Pas ce que je préfère. Apple TV à St Rémy.

21 août, Jean-Jacques Annaud, Coup de tête. A Digoin. Très bonne surprise. Dewaere charmeur.

26 août, Justin Lin, Star Treck sans limite, 2016. Mignon.

27 août, Alain Guiraudie, Rester vertical, 2016. Bêêêhhh.

28 août, Les gardiens de la galaxie. Une fois de plus. J'adore les décors, je n'ai jamais vu de décors aussi soignés. Apple TV.

29 août, les frères Coen, The Big Lebowski, 1998. Pour O qui ne l'avait jamais vu. Je n'accroche pas avec ce film. DVD.

3 septembre, Malik Bendjelloul, Sugar Man, 2012, sur l'insistance d'Olivier. Quand la réalité devient magique. Documentaire. Apple TV.

4 septembre, Maren Ade, Toni Erdmann. 2016. Film allemand. (Il devient de plus en plus évident que les films américains sont tous les mêmes).

15 septembre, Uda Benyamina, Divines, 2016.

17 septembre, Philippe Lioret, Le fils de Jean, 2016.

18 septembre, Pascal Chaumeil, Un Petit Boulot, 2016.

30 septembre, en cassette seule sur le canapé: Irwin Allen, John Guillermin, La Tour infernale, 1974.

4 octobre, Pierre Granier-Deferre, Adieu Poulet dans une définition atrocement pixellisée sur Youtube

7 octobre, Harry Potter, le dernier. DVD

8 octobre, David Fincher, Fight Club, DVD.

9 octobre, Harry Potter IV, DVD : je crois que je ne l'avais jamais vu (pas une grosse perte)

15 octobre, Sydney Pollack, Absence de malice, Kodi.

[…]

L'arbitrage, DVD.
Dr Strange
Miss Peregrine et les enfants particuliers
Dead Man avec Olivier. DVD. Je ne sais pas ce qu'il en a pensé.
Alliés puis RED (Apple Tv) pour se remonter le moral tellement c'était mauvais.

26 décembre, Rogue One

du 23 au 29 décembre, la saison 1 de Sense8, Kodi.