12 janvier, Tout l'argent du monde de Ridley Scott
26 janvier, In the Fade, de Fatih Akin. Le voir une fois.

2 février, Pentagon Papers de Steven Spielberg
Pentagon Papers avec O et H à Yerres, en VF (atroce !)
L'entretien, interview de Victor Hugo par Denielou et ??
3 Bilboards de Martin McDonagh. Culpabilité et remord. Rédemption. Excellent.
19 février, Jusqu'à la garde de Xavier Legrand. Les stats de la violence mises en image. Bien.
22 février, Wonder Wheel de Woody Allen. Sans intérêt si ce n'est la lumière.

3 mars, exposition "Les voyages imaginaires de Picasso", Vieille Charité à Marseille.
3 mars, visite de la crypte de St Victor, Marseille
4 mars, exposition au château Borely (Marseille)
21 mars, Le labyrinthe 3 : le remède mortel de Wes Ball. Bof.
23 mars, : Dopo la guerra d'Annarita Zambrano. On s'ennuie un peu mais Charlotte Cétaire est intriguante.
24 mars, La passion selon St Matthieu de Bach au Théâtre des Champs Elysées - direction Mark Padmore avec l'orchestre et les chœurs of the Age of Enlightenment. Fantastique.
25 mars, L'année suivante d'Isabelle Czajka et La loi de la jungle d'Antonin Peretjatko. Deux beaux films dans des genres très différents.
27 mars, Stabat Mater de Pergolese au Théâtre des Champs Elysées - Julia Lezhneva soprano et Franco Fagioli contre-ténor. Un peu déçue.
28 mars, Hostiles, Scott Cooper. Trop convenu dans son désir de réconciliation (genre «chacun a ses raisons»).

7 avril, Le château de Barbe-Bleue de Béla Bartók et surtout La voix humaine de Francis Poulenc
11 avril, Theo & the hearts aux Etoiles (rue du Château d'eau) avec les garçons et Camille.
16 avril, 16h10 : Red Sparrow de Francis Lawrence. Plaisant.
19 avril, Dans la brume de Daniel Roby. Idem.

1er mai, 20h30 : Avengers Infinity War d'Anthony et Joe Russo, pour accompagner Hervé. Très décousu, à peu près inutile. Politique maltusienne, peur des années 60.

6 juin : Lars Kraume, La révolution silencieuse. Très bien. Avant l'érection du mur de Berlin. De la difficulté d'être allemand dans les années 50.
15 juin : Chris Marker, Berliner Ballade. Déçue. Trop de gros plans, pas de vision générale, pas le temps pour l'œil de se poser.

12 juillet : Juan Antonio Bayona, Jurassic World 4. La responsabilité écologique du point de vue génétique. Mais bof, toujours simpliste. Je devrais abandonner ce genre de films.
18 juillet, Gary Ross, Ocean 8. Pour passer un bon moment au frais dans une salle. Sans intérêt.
21 juillet : The last Movie de Dennis Hopper (1971). Un peu barré mais pas trop.
26 juillet : Woman at War de Benedikt Erlingsson (2018). Formidable.
30 juillet : Woman at War avec H. à St Maur des Fossés. Hélas la salle n'est pas climatisée...
31 juillet : Gustav Möller, The guilty. Moins trépidant que ne le laisser prévoir la bande-annonce mais pas mal. La rédemption par le sauvetage d'autrui.

1er août : Matteo Garrone, Dogman. Un bon petit gars. Je me suis ennuyée.
6 août : Ocean 8 une deuxième fois, parce que je n'ai pas osé dire à H. que je l'avais vu et que c'était mauvais.
8 août : Christopher McQuarrie, Mission impossible 6 : Fallout avec H. Haletant et romantique.
15 août : Mission impossible: Fallout une deuxième fois, en VF, avec les voisins.
27 août : Prieuré de Grammont (commune de St-Prouant)
28 août : maison de Clemenceau à St-Vincent-sur-Jard