Réveillée vers minuit vingt. Inquiète. Demain j'ai caté, dans huit jours je dois rendre cette fichue dissert et je n'ai pas lu grand chose. Je me lève.

Je descends dans la cuisine, me prépare une grande camomille, sors les affaires de catéchisme. Saint Paul. La conversion de St Paul. Possibilité de regarder les deux premiers chapitres d'un dessin animé sur Youtube : je vais le faire, pour une fois. J'ai la flemme pourrais-je dire, ce qui est vrai, mais aussi je ne suis pas sûre finalement qu'un dessin animé ne soit pas plus efficace d'un point de vue pédagogique. L'important est de transmettre, tant pis si j'ai l'impression de tricher, de ne pas faire ma part.

Une heure moins dix. Le téléphone sonne. Une sonnerie à peine, je décroche. C'est O. J'entends sa voix paniquée. Donc il est vivant (mon cerveau analyse au fur à mesure). A-t-il cassé la voiture? Non, il s'est trompé de branche de RER, il est à Noisiel.
— Pas grave, j'arrive. Mais il y en a bien pour une demi-heure.
N19, Francilienne, A4, N19. Je dépose O. à Boissy pour qu'il récupère la voiture, je rentre, me couche et m'endors immédiatement.