Billets pour la catégorie Lecteurs en transit :

Die Brüder Karamazow

Ligne 1, vers neuf heures.
Sous-titre possible : trois femmes et un genou. Après réflexion, j'ai décidé de ne pas recadrer.




Le Mémorial de Sainte-Hélène

Ligne 1, 19h05. le cours a commencé depuis cinq minutes. Je suis très en retard, trop en retard même pour rendre les livres à la bibliothèque (impact terroriste: les boîtes à livres sont fermées, impossible de rendre un livre en dehors des heures d'ouverture).

Lire Drieu


Gilles, ligne 14, vers 7h45 à Châtelet.

Encore un conseil d'administration. L'un des administrateurs est fou furieux, je ne comprends rien à sa logique, il se bat deux réunions de suite pour une cause et défend l'inverse la troisième fois alors que nous venons de voter une modification des statuts conforme à ses souhaits précédents…
Nous nous perdons en conjectures: peut-être voulait-il savoir en prêchant contre ses convictions quelle position l'entreprise allait prendre dans des négociations de branche (mais ce n'est pas le lieu pour ce genre de finasserie politique), ou alors, beaucoup plus simplement, comme il vient de province, veut-il faire durer les débats suffisamment longtemps pour justifier son déplacement…
C'est très fatigant.

Pas dans mon assiette ce soir. Je regarde Benjamin Button (première fois que je vois Edgar Cayce cité dans une œuvre grand public). La vie comme une parabole (trajectoire en parabole). Puis Bullitt. Etonnante bande-son. Pas envie d'aller en cours toute la journée demain.

L'étonnement philosophique de Jeanne Hersch


RER A, 7h50 environ, direction La Défense. Le lecteur était loin, pas en pleine vue, mais j'étais si contente de voir quelqu'un lire ce livre que je l'ai photographié malgré tout, comme je pouvais.

L'Enéide

Ligne 12 entre Concorde et Sèvre-Babylone, vers 18h30.




J'ai failli ne pas aller ramer, mais il fait si beau que cela aurait été péché.
Belle sortie en quatre. Peter, Gaël, François.
— C'est le dernier quatre qui reste, si nous le cassons, je pense que nous ne ramerons plus jamais!
— Et ben ça va, t'es optimiste!


Grec :
zugmos: d'où zeugme, «un pont entre deux sens», proposai-je.
— Oui. (Elle dessine au tableau) Ce qui lie. C'est un joug. (Elle continue), d'où sun, avec, sun zeugmos, lié avec, portant le joug ensemble, le conjoint, suzugos. Et syzygie, c'est vraiment le soleil qui a rendez-vous avec la lune.
Plus tard (Matthieu 4,13)
Parathalassian, c'est plus qu'au bord de la mer: Capharnaüm-sur-Mer, Capharnaüm-les-Bains.

Le degré zéro de l'écriture

Je me réveille et je découvre ce lecteur.
Ligne 1 vers 17 heures direction Vincennes.





Pas de cours ce soir : le professeur vient de Nice et est bloqué par les dégâts des inondations.

M. Muscles lit

Je l'ai découvert en descendant l'escalier de la station Esplanade de la Défense, il s'éloignait devant moi et j'ai eu envie de rire: incroyable, il devait sortir d'un album de Tom of Finland, il n'y avait pas d'autre explication possible.
J'ai essayé de le rattrapper dans le but de prendre une photo, impossible qu'on se rende compte, sans cela. Une rame de métro arrivait, il continuait à marcher, il est remonté le plus possible, ce que je fais aussi (puisque je sors à Châtelet pour prendre la 14, pour ceux qui connaissent la correspondance).

La rame était étonnamment vide, j'ai pu prendre une photo de ma place, non pas sans inquiéter chemise rouge à carreaux qui s'est levé et déplacé.





Il tenait son livre d'une façon que je déteste, la couverture repliée à l'envers sous le volume et l'annotait au stylobille.

Il est descendu à Châtelet, comme moi, j'ai enfin pu prendre deux photos et surtout lire le titre du livre: Un roi sans divertissement.





Il a pris l'escalator devant moi puis la ligne 14 comme moi. Quand la rame est arrivée il est entré deux portes plus loin — ou pas: je ne l'ai plus vu.

Nostromo de Conrad

Mercredi soir métro ligne 1 direction Les Halles.






Cours de grec. Fin de l'Evangile de Pierre, début de L'Apocalypse de Jean. A priori pas le même auteur que l'évangéliste. Et j'avais remarqué juste : beaucoup trop de nominatifs dans ces phrases.

Hélène Cixous, Homère est morte…

Ligne 4 vers neuf heures et quart.


Nana d'Emile Zola

Ligne 1 vers 17h45.
Elle arrivait aux dernières pages et semblait captivée. Il y avait en elle je ne sais quoi de Scarlett Johansson.




Agenda
Double canoë avec une jeune femme qui aurait ramé un an à l'université. Quand je vois son niveau, je me dis que l'aviron a vraiment beaucoup compté dans ma vie, ou que j'ai eu vraiment un bon entraîneur (mais les deux vont ensemble) (je veux dire que je ne m'attendais pas à ce qu'elle ait TOUT oublié, même la façon de monter dans le bateau. Tandis que moi, mes quinze ou vingt ans d'arrêt m'ont plutôt permis d'affiner mon coup de rame; en remontant en bateau je ramais mieux que quand j'avais arrêté, capitalisant tout ce que j'avais appris par ailleurs pendant vingt ans (car tout(e expérience) sert à tout(e activité), les frontières sont poreuses, mais je ne vais pas développer ce point de vue maintenant)).
Je passe à la bibliothèque (traversée du jardin du Palais Royal, le théâtre provisoire est en cours de démontage) rendre la saison 1 de Twin peaks et prendre les DVD 2 et 3 de la saison 2. Il fait beau. Vélib jusqu'au Marais.

Willy et Colette - Claudine à Paris

Matin, RER A vers la Défense.


Agenda

- encadrement de débutants à midi. Toujours peur d'être considérée trop sèche, j'ai peur de faire peur.

- bu du lait salé turc au Libanais où je mange ensuite. Comme du yaourt bulgare nature très liqueide et très salé. Est-ce cela qui m'a assommée? En tout cas c'est très nourrissant.

- fini de pointer les deux portefeuilles de titres. (Suivi artisanal sur Excel : comme il y a eu des dizaines de ventes et d'achats pour des plus-values de 1,08 euro et des erreurs de la banque, c'est la troisième fois que je m'y attelais.) Quelle galère pour pas grand chose. Mais c'est un peu comme le farming, on est content parce qu'on arrive au bout et que c'est gratifiant.

- C'est la rentrée, les gens sont pleins de bonnes résolutions et ils lisent : Stevenson et son âne le matin (le jour se lève, 7h15), Sanctuaire le soir (grand soleil, 18h30).

La nausée de Jean-Paul Sartre

Ligne D gare de Lyon, 23h14 ce soir donc hier, train pour Juvisy supprimé.

Anna Karénine

RER A, matin. Classique folio.
Le pendentif caché par le livre représentait une poupée russe.


Le journal d'Anne Franck

Ligne 4, 22h46.


Bonjour tristesse de Françoise Sagan

L'intérêt d'être debout, c'est qu'il est possible de se déplacer pour "choisir" un lecteur et un angle de vue.
RER D, entre 8h30 et 9h30.


Le Rouge et le Noir

Le TGV pour St-Brieuc n'est pas à quai quand j'arrive à Montparnasse.
Je prends un café et quand j'arrive ensuite sur le quai, je n'ai plus le temps avec mes tongs et ma valise de remonter les deux rames de TGV : je monte dans la première qui doit être détachée à Rennes en me disant que je changerai de rame à ce moment-là.

A Rennes, j'ai bien failli ne pas réussir à monter dans la deuxième rame tant l'opération de désarrimage s'est fait vite.

Dans cette deuxième rame, ma place légitime était bien sûr occupée par une personne pensant que j'avais raté mon train. Comme elle le reconnaît aussitôt, je lui laisse la place et vais m'installer sur un strapontin entre deux voitures, ce qui explique cette photo de mon vis-à-vis prise d'un peu trop près (je n'ai pas reconnu l'édition. Peut-être une nouvelle maison.)




Galette, mairie, buffet les pieds dans le sable, punch et huîtres. Il fait très beau malgré les prévisions pessimistes mais la mer est froide.
Un mariage de raison pour la protection des enfants et du patrimoine (les vraies raisons du mariage, me dira JY, et je penserai à Balzac). Cela n'empêchera pas la mariée de s'essuyer les yeux et le garçon de sept ans qui demandait sans cesse à son père s'il dirait oui — et son père de réfléchir, de douter, de peser le pour et le contre — de crier "Yesss!!" quand son père, finalement, aura dit oui.

La Voie royale d'André Malraux

RER A, 6 heures du soir à Châtelet. Ses lunettes étaient d'un rouge sombre dont les reflets s'assortissaient à son sac.


La prisonnière

Ligne 1 entre 16h et 16h30.





Je n'ai pas vu ce que la photo a enregistré : en effet mon angle n'était pas le même, je voyais le jeune homme à hauteur de mes yeux tandis que mon téléphone le voyait à hauteur de mon nombril.
Le livre était l'un des premiers livres de poche.


-------------------------
Agenda
RV avec O. pour un achat de chaussures aux Halles. La famille fait son show (j'ai honte).
Puis avec C. pour une veste. Nous nous arrêtons au BHV Hommes.
Déborah nous rejoint.

Les Confessions de saint Augustin

Il s'est assis à côté de moi à la station Etoile dans le RER A vers 9h10. J'ai d'abord cru qu'il lisait Rousseau, mais non, c'était St Augustin.
Je me suis levée de façon à photographier son visage (à côte de lui, je ne voyais que le livre).


Tess d'Urberville

RER D, vers 9 heures. Je ne l'avais pas vue avant de m'asseoir.


Mrs Dalloway - 2

RER D, vers 9h30. Un deuxième étudiant. Il commençait tout juste le livre et fronçait les sourcils.


Engouement pour La Rabouilleuse

Deux matins de suite dans le RER A : le 12 février en Pléiade, le 13 en folio chiffonné.


        

Wagon studieux

Mercredi, seule : je pars plus tard.

Dans le RER A debout, une personne lit La garçonne dans une édition de poche récente (je ne savais pas qu'il était réédité).

Je m'assois. Ma voisine lit Le Gai Savoir (j'atrappe au vol une allusion à Epicure, dont Niezsche se dit proche: voilà qui ne m'étonne pas). En face de moi m'intrigue le titre d'un livre : Mathématiques congolaises d'In Koli Jean Bofane. Renseignements pris sur Google, il est possible que ce soit aux mathématiques ce qu'est La faim de Hoffman à Spinoza.





(Première photo avec l'iphone. Ça va mieux.)

Mrs Dalloway

RER A, vers 10 heures.





Le livre était chiffonné et semblait l'ennuyer profondément. Lecture pour la rentrée, sans aucun doute.

L'immoraliste d'André Gide




Pour Fabrice Pic.

Ligne 4 direction Châtelet vers 17 h 30. Le livre était considérablement annoté, à la façon dont on ajoute des traductions au-dessus des mots qu'on ne connaît pas dans un texte en langue étrangère.

Platon : Le Phédon




Ligne A vers la Défense, autour de 8 heures. Notez que le livre est déjà bien avancé. Poche, collection Garnier Flammarion.

D'autres langues que la mienne

Sostiene Pereira.
Ligne 12, lundi 17h25.
J'ai aimé cet homme qui m'a semblé être Pereira en train de lire Pereira.




RER D, lundi 7h12. Je n'ai pas compris le titre. De Victor Hugo, deniz işçileri.




D'après Google, ce sont les Travailleurs de la mer.

Le Mur de Jean-Paul Sartre

Moins en transit qu'en attente. L'un des premiers jours de beau temps. Villeneuve-Saint-Georges, sortie côté Seine.





Pour mémoire: passée dire au revoir aux informaticiens du projet de mon précédent poste (les macarons étaient pour eux, ils ont été formidables), rendez-vous l'après-midi à Paris pour un point (c'est facile, tout est urgent et nouveau, il faut que je revête mon masque sérieux, il est temps (ou que j'enlève celui de clown, en fait je ne sais plus lequel des deux est un masque)), deux Guinness + du vin espagnol (qui ne me fait pas mal à la tête; décidément il y a quelque chose dans le vin français). Basculement dans la santé de H.

Les liaisons dangereuses

Il ressemblait à Edward Burns, un acteur très mon genre. Photo sans flash, jamais très bonne, hélas.
Ligne 12 vers 18h30.


Les billets et commentaires du blog alicedufromage.free.fr sont utilisables sous licence Creatives Commons : citation de la source, pas d'utilisation commerciale ni de modification.