Billets pour la catégorie Livres lus :

Livres lus en 2017

Seuls sont notés les livres lus de A à Z (pas les articles, pas les chapitres lus pour un besoin particulier lié à mes cours, etc.)

- 7 janvier. Laudato si, Pape François, édition commentée, éd Paroles et silence, 2015
- 24 janvier, La supplication, Svetlana Alexievitch

- 14 février, Quartier lointain, t.1, Jirô Taniguchi, Casterman 1998
- 15 février, Quartier lointain, t.2, Jirô Taniguchi, Casterman 2003
Le grand incendie, Le journal de mon père, Jirô Taniguchi, Casterman 1999
- 16 février, L'Arabe du futur 3, Riad Sattouf. (BD). Calme, désagréable, désespérant sans que la raison en soit claire: les lâchetés du père, c'est toujours terrible.
- 17 février, La séparation, Le journal de mon père, Jirô Taniguchi, Casterman 2000

- 12 mars, JRR Tolkien, Beowulf, Actes Sud, 2014
- 13 mars, Charlotte Delbo, Aucun de nous ne reviendra, édition de Minuit, 1970
Une connaissance inutile, idem.
- 14 mars, Charlotte Delbo, Mesure de nos jours, éditions de Minuit, 1971

- 20 avril, Lieutenant X, Langelot sur l'île déserte

- 9 mai, Jaroslav Hašek, Le Brave Soldat Chvéïk

- 12 juin, Amorgos de Nikos Gatsos
- 20 juin, Graham Greene, Le Troisième Homme, pour préparer le voyage à Vienne
- 22 juin, Uwe Johnson, Une visite à Klagenfurt
- 26 juin, Shane Kuhn, Un stagiaire presque parfait. Tellement verbeux, larmoyant, content de lui-même, que je me demande pourquoi je me suis obtinée à le lire en entier.

- 3 août, Tintin chez les Soviets, Tintin en Amérique, Tintin au Congo. Rien à faire, Tintin m'ennuie.
- 15 août, Dagmar Halas, Le silence de la peur. Une longue lettre, un cri d'amour blessé.
- 18 août, Joseph Conrad, Lord Jim. Lecture sur des mois qui m'empêche de la saisir comme un tout.
- 22 août, Philip K. Dick, Le maître du Haut Château. Intéressant mais dieu qu'il écrit mal !

- 7 septembre, Harry Harrisson, Bill the Galactic Hero. A la deuxième lecture, je me demande ce que j'avais vu à la première. Un héros épicurien.
- 11 septembre, Hervé Le Tellier, Toutes les familles heureuses. A lire une fois. Un intérêt plus amical que littéraire.
- septembre, 3 Jérôme K Jérôme (BD)
- septembre, 3 Gaston Lagaffe (BD)

- 10 octobre, Alexandre Dumas, Vingt ans après.
octobre, Antonio Tabucchi, Le fil de l'horizon. Etrange impression d'avoir déjà lu ce livre. Est-ce possible que je l'ai oublié à ce point ? Ou je l'ai juste feuilleté ?
octobre, Jean-Yves Lacoste, Narnia, monde théologique
- 25 octobre, Harald Salfellner, Kafka et Prague
- 28 octobre, Balzac, L'enfant maudit, 1831
- 30 octobre, Balzac, Le réquisitionnaire, 1831. Fait penser au Proust de Combray : la vie de province où tout le monde se surveille.
- 31 octobre, Balzac, El Verdugo, 1831. Très court. Terrible.

- 2 novembre, Balzac, L'élixir de longue vie, 1831. Fantastique tendance horreur.
- 7 novembre, Balzac, Les Proscrits, 1831. Je me suis un peu ennuyée.
- 18 novembre, Alexandre Duyck, Charles de Foucauld explorateur, 2016. Je ne suis pas sûre que cela apporte beaucoup aux connaisseurs de Foucauld, mais ce n'était pas mon cas.
- 22 novembre, Laurent Chamontin, L'empire sans limite, 2014.

- 11 décembre, Mario Soldati, Le père des orphelins, 1999
- 18 décembre, William Golding, Rites de passage
- 23 décembre, William Golding, Coup de semonce
- 27 décembre, William Golding, La cuirasse de feu

32 livres (45 avec les BD). Les livres (souvent théologiques) non terminés ne sont pas comptabilisés. Les articles des TG occupent la plupart de mon temps (mais je suis quand même embarrassée d'avouer publiquement que je lis si peu.)

Livres lus en 2016

L'année dernière j'ai lu quarante-six livres. Je recommence à compter en espérant toujours atteindre cinquante-deux.

- 1 janvier : Randy Pausch, The Last Lecture. Sympa sans être indispensable.
- 14 janvier : Balzac, Physiologie du mariage. Intéressant, curieux, sans ligne directrice claire. Balzac précurseur de Flaubert?
- 15 janvier : Vasquez Montalban, Marquises, si vos rivages….
- 19 janvier : Balzac, Une double famille. Triste. Je ne comprends pas vraiment la fin.
- 20 janvier : Balzac, La paix du ménage. Rappelle Madame de… de Louise de Vilmorin, en inversé
- 21 janvier : Balzac, Gobsek, Un épisode sous la Terreur, Une passion dans le désert.
- 22 janvier : Balzac, Sarrasine
- 29 janvier : Evangile de St Jean, BJ en fascicule, 1960

- 13 février : Dominique Noguez, Les trois Rimbaud
- 16 février : Emmanuel Régniez, Notre château
- 21 février : Georges Paillard, Claude Rougerie, Reinhard Heydrich, le violoniste de la mort. 1973. Ce genre de biographies ne s'écrit plus exactement comme cela, c'est une impression qu'il faudrait affiner.
- 22 février : Balzac, La peau de chagrin

- 5 mars : Georges Simenon, Pietr-le-Letton, 1930.
- 13 mars : Georges Simenon, Monsieur Gallet, décédé, 1930.
- 14 mars : Georges Simenon, Le Pendu de Saint-Pholien, 1930.
- 16 mars : Georges Simenon, Le Charretier de la "Providence", 1930.
- 21 mars : Jean-Pierre Minaudier, Poésie du gérondif; Georges Simenon, Le Chien jaune, 1931 et La nuit au carrefour, 1931.
- 22 mars : Georges Simenon, Un crime en Hollande, 1931 et Au rendez-vous des Terre-Neuvas, juillet 1931.
- 30 mars : Georges Simenon, La danseuse du Gai-Moulin, 1931.

- avril : Georges Simenon, La Guinguette à deux sous
- avril : Georges Simenon, à Ouistreham
- 29 avril : Balzac, Jésus-Christ en Flandres, 1831 (cent ans d'écart entre les premiers Balzac et les premiers Simenon!). Se termine par «L'ÉGLISE!»

-1 mai : Shirley Jackson, Nous avons toujours vécu au château, référence donnée par Emmanuel Régniez
- 3 mai : Balzac, Le Chef d'œuvre inconnu
- 22 mai : Joseph Conrad, Almayer's Folly (deux derniers chapitres en français dans la Pléiade)

- 19 juin : Umberto Eco, Le Pendule de Foucault
- 23 juin : Joseph Conrad, An Outcast of the Islands

- 21 juillet : David Bellos, Le poisson et le bananier - Une histoire fabuleuse de la traduction, Flammarion 2012

- 14 août : Laurent Landete, Comment prier chaque jour, édition de l'Emmanuel, 2014

- 6 septembre : Jules Verne, Vingt mille lieues sous les mers, Les romans de l'eau, Omnibus, 2001 (1869)
- 7 septembre : Marie Darrieussecq, Vivre ici est une splendeur, P.O.L, 2016
- 7 septembre : Eli Flory, Une poupée au pays de Daech, Alma éditeur, 2016. Drôle mais dispensable (d'un autre côté, se lit en trois quart d'heure)
- 27 septembre: Joseph Conrad, The Nigger of The Narcissus. Classic Penguin.

- 4 octobre : Gustav Janouch, Conversations avec Kafka, Bloomsbury, 2003
- 9 octobre : J.K.Rawlings, Harry Potter and the Order of the Phoenix, d'abord commencé en allemand. Parce que je pense souvent à la façon dont l'auteur a décrit les débuts d'une dictature (le contrôle de a presse, la méfiance généralisée, le désir de ne pas croire au pire).
- 23 octobre : J.K.Rawlings, Harry Potter and the Half-Blood Prince, 2005.
- 31 octobre : J.K.Rawlings, Harry Potter and the deathly Hallows, 2007. C'est comme le chocolat : on est tranquille que lorsqu'on a fini la tablette. Je reste impressionné par la science du détail (la façon par exemple dont Harry se blesse avec un éclat de miroir dès les premières pages (sa première apparition, la prise de contact avec le lecteur), anecdote que l'on oublie et qui pourtant nous prépare à l'importance qu'aura cet éclat de verre.)

- 13 novembre, Eduardo Galeano, Le football, ombre et lumière
- 15 novembre, Jane Austen, Lady Susan (Une nouvelle dans un livre d'écrits de jeunesse. Je ne vais pas le compter).
- 19 novembre, Mc Dougall, Born to run
- 30 novembre, Edward Schillebeecks, Je suis un théologien heureux

- 11 décembre, Tierno Monénembo, Bled
- 13 décembre, Arnold Zweig, Un meurtre à Jérusalem. Incident imaginaire ayant provoqué les émeutes d'Hébron en 1929. D'une grande poésie.

Quarante-neuf.

Livres lus en 2015

- 2 janvier - Balzac, L'Auberge rouge, Pléiade tome XI. Le début : humour; la fin : question de morale.
- 6 janvier - Mgr Michel Dubost, Catholiques - Musulmans, une fraternité critique, Médiapaul 2014. Destiné aux catholiques hostiles au dialogue.
- 8 janvier - Marie Ndiaye, Trois femmes puissantes, Gallimard 2009. Très bon. Vraiment très bon, un style chaud, plein. Question: y a-t-il ainsi toujours des oiseaux dans ses livres, ou est-ce un hasard que les deux que j'ai lus parlent d'oiseau?
- 9 janvier - Stendhal , La chartreuse de Parme
- 13 janvier - Frédéric Pajak, Manifeste incertain 3, 2014, éditions Noir sur Blanc
- 26 janvier - Thomas Bernhard, Mes prix littéraires, 2010, Gallimard
- 29 janvier - Jean Giono, Un roi sans divertissement, 1948, Folio

- 2 février - Michel Richard, Le Mariage des enfants, 2014, Fayard. Amusant, intéressant.
- 10 février - Ludmila Oulitskaïa, Sincèrement vôtre, Chourik, 2006, Folio. Bizarre. Pas désagréable mais ne va nulle part.
- 23 février - Honoré de Balzac, Les Chouans, 1829. Pléiade tome VIII

- 9 mars - Jean-Philippe Blondel, Un hiver à Paris, 2015, Buchet-Chastel. Offert par Caroline. Suffisamment de points communs biographiques pour que ce soit douloureux. Cela a assombri mon humeur pour le week-end. Dieu que j'aurai aimé l'hypokhâgne et combien mes camarades m'auront déçue.
- 12 mars - Balzac. La maison du Chat-qui-pelote, 1829. Pléiade tome I. Augustine. Pour la première fois je prends conscience de l'ironie de Balzac dans certaines descriptions. Quelque chose du futur Flaubert dans les remarques des parents, vers la fin.
- 13 mars - Balzac. Le Bal de Sceaux, 1829. Pléiade tome I. Emilie et Maximilien. Nous sommes toujours mis à l'épreuve de nos principes, cela s'illustre souvent. Il suffit d'énoncer une phrase du type «Jamais je ne…» pour qu'aussitôt se présente une occasion de tester le principe émis. Constitue avec le livre précédent, un diptyque moral à lire à l'école. Oncle/nièce, n'est-ce pas un inceste?
- 15 mars - Balzac. La Vendetta, 1829. Pléiade tome I. L'introduction est impressionnante par ses recoupements biographiques.
- 18 mars - Les épîtres de Saint Paul à Timothée et à Tite. Bible de Jérusalem en fascicule, 1951, Cerf. L'introduction soutient l'authenticité de ses lettres, les arguments sont intéressants. Ce sont des lettres pleines d'adjectifs.
- 21 mars - Marcel Proust, La Prisonnière, Pléiade t3, Clarac. Le narrateur est un con.

- 8 avril - Imre Kertész, L'Ultime Auberge, Actes Sud 2015.
- 11 avril - Epître de Saint Paul aux Colossiens. Bible de Jérusalem en fascicule, 1951, Cerf.
- 19 avril - Donald Westlake, Les sentiers du désastre, 2008, coll Rivages/ Noir. Terminé entre quatre et six heures du matin, insomnies.
- 23 avril - Mark Z. Danielewski, La maison des feuilles, Denoël, 2002
- 24 avril - Yu Zhang, Ripoux à Zhengzhou, 2004, Picquier

- 18 mai - Pramoedya-Ananta Toer, Le Fugitif, 1990, Plon
- 28 mai - Adriaan Van Dis, Tête à crack, 2014, Actes Sud. A lire

- 7 juin - J. Hadley Chase, Pas d'orchidées pour Miss Blandish, 1946, Série noire
- 10 juin - Lu Wenfu, Vie et passion d'un gastronome chinois, 1996, éd Philippe Picquier
- 11 juin - Pierre Benoit, Pour Don Carlos, 1920, le livre de Poche

- 1 juillet - Anne Finne, Dans un jardin anglais. Récupéré chez Matoo. Déçue, très schématique, ne se donne pas la peine d'être crédible ni compréhensible.
- 9 juillet - Valentin Retz, Noir profond. Conte fantastique. Je n'en ai pas compris la visée. Manque de transitions.

- 8 août - Vladimir Nabokov, Ada ou l'Ardeur. Je me suis ennuyée par moments.
- 12 août - La Genèse. BJ en fascicule, Cerf. Je ne me souvenais ni de l'astuce de Jacob pour avoir des chèvres tachetées (manipulation génétique!) ni de ses bénédictions de la fin. Le silence d'Isaac incapable de bénir Esaü est terrible.
- 26 août - Scott Peck, Le chemin le moins fréquenté. Relecture pour vérification avant de l'offrir.
- 28 août - Tadeusz Konwincki, Le Complexe polonais, 1988.

- 9 septembre - David Lodge, Un tout petit monde, 1984.
- 12 septembre - Robert Seethaler, Le Tabac Tresniek, 2012 (2014 chez Sabine Wespieren).

- octobre - Christine Pedotti, La Bataille du Vatican, Plon, 2012
- 23 octobre - José Rodrigues Dos Santos, L'ultime secret du Christ, Hc Editions, 2013
- 30 octobre - Marcel Proust, La Fugitive

- 4 novembre - Olga Tokarczuk, Sur les ossements des morts, Noir et blanc, 2012. Sans grand intérêt policier, une intéressante variation sur la folie. Un policier écologique.
- 10 novembre - Robert Musil, Les désarrois de l'élève Törless, Point Seuil
- 22 novembre - Steven Nadler, Le philosophe, le prêtre et le peintre, Alma Editeur, 20152. Biographie dans les grandes lignes et présentation des idées de Descartes. Plaisant.
- 23 novembre - Patrick Chauvet, Joie du pécheur pardonné, Parole et Silence, 2015

- 12 décembre - Janet Soskice, Les aventurières du Sinaï, Jean-Claude Lattès, 2010. Un livre d'histoire, pour donner des bases en philiologie, linguistique, exégèse, civilisation anglaise (écossaise).
- 15 décembre - Thomas Bernhard, Goethe mheurt. Folio. L'énergie furieuse de Bernhart me remplit d'admiration, comment fait-on pour écrire ainsi, avancer sur place en flambant? Ce livre-ci me laisse mal à l'aise, je ne sais à quel niveau le lire.
- 18 décembre - Michel Houellebecq, Soumission. Accablant par son aboulie, bien que non sans ironie.
- 20 décembre - Jane Sautière, Dressing. Bel exercice de style, mais pas vraiment mon genre.
- 30 décembre - Franz Wizner - Honeymoon with my brother

Livres lus en 2014

Même règle que l'année dernière : ne comptent que les livres lus du début à la fin. La date retenue est celle du jour de lecture de la dernière page. Je ne pourrai pas tenir un par semaine, j'aimerais atteindre deux par mois. J'ai déjà pris du retard.

- 27 janvier 2014 : fin du tome 1 d'Histoire de la philosophie occidentale de Bertrand Russel, 2012, Belles Lettres. A. Chevrier m'a dit que c'était un livre très connu en Chine.

- 19 février : Claude Mauriac, La terrasse de Malagar

- 19 février : Georges Chaulet, Fantômette et le trésor du pharaon.

- 1 mars : JK Rowling, Harry Potter und die Kammer des Schreckens

- 2 mars : JK Rowling, Harry Potter and the prisoner of Azhkaban. Le problème avec Harry Potter, c'est que ça fonctionne comme le chocolat: on se dit qu'on va manger un seul carreau, et on dévore la plaquette.

- 8 mars : Anne Wiazemski, Canines, parce que dans mes lectures à contraintes, il me fallait un Goncourt lycéen. Pas mon genre, envie de secouer l'héroïne en lui hurlant «mais réagis». L'auteur s'est-elle inspirée de moments de folie vécus, ou a-t-elle décrit des fantasmes?

-10 mars : Kleist, Penthésilée, traduit par Gracq. Langue magnifique dans sa simplicité. La tragédie du malentendu.

- 13 mars : Carole Martinez, Du domaine des Murmures. Je n'aurais jamais ouvert ça sans le club Sciences-Po. Ça se laisse lire, l'imitation d'un pseudo langage du Moyen-Âge est plaisante, surtout tenue si longtemps. Le livre se lit très vite, il est dispensable mais pas désagréable. (J'avoue que si je l'ai lu si vite, c'est que je n'avais pas envie de me replonger dans Descartes).

- 25 mars : J.K. Rowling, Une place à prendre. Très dispensable. Je suis déçue, j'espérais au moins le trait vif d'Agatha Christie. C'est nettement moins bon.

- 24 avril : Alfred Döblin, Voyage en Pologne.

- 28 avril : Mark Haddon, Le Bizarre Incident du chien pendant la nuit. Bien. Sur l'autisme.

- 29 avril : Thomas Berhardt, Béton.

- mai : Erich Maria Remarque, L'étincelle de vie. Sortir des camps et n'avoir nulle part ou aller, ne connaître plus personne. Ruine et désert (non ce n'est pas le sujet de livre. Mais j'ai pris conscience de cela en le lisant).

- juillet : Hervé Guibert, A l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie.

- 16 juillet : Eugène Satitzakaya, Fou trop poli, Minuit, 2005.

- 30 juillet : Bernard Pouy, Samedi 14, poche Pocket 2014.

- 9 août : Dostoïevski, L'Idiot, poche publié en 1968.

- 18 août : Contes polonais traduits et adaptés par Agnieszka Macias, L'école des loisirs, 2007.

- 20 août : Pape François, Evangelii Gaudium, Exhortation apostolique en conclusion de l'année de la foi, 24 novembre 2013

- 21 août : San-Antonio, On t'enverra du monde, Fleuve noir, 1959. A. me l'a passé pour m'occuper sur le quai du RER (plutôt que Le Droit canonique : pas facile de prendre des notes debout). Premier San-A depuis une éternité. Pourrait servir d'illustration à un manuel sur les figures de style. J'avais complètement oublié l'intrigue (Berthe a disparu. No spoil.)

- 25 août : Claude Mauriac, Aimer de Gaulle Grasset, 1978.

- 31 août : Dominique Le Tourneau, Le Droit canonique, Que sais-je, 2002.

- 3 septembre : Lieutenant X, Langelot et les crocodiles, bibliothèque verte. Sur un coup de tête au petit déjeuner.

- 3 septembre : Joseph Brodsky, Vingt sonnets à Marie Stuart, Les Doigts dans la prose, 2012. Un livre important pour comprendre ce qu'est un parti pris en traduction.

- 4 septembre : Marie-Hélène Lafon, Album, Buchet-Chastel, 2012.

- 9 septembre : Jon Kabat-Zinn, Là où tu vas, tu es, JC Lattès, 2012. Seconde lecture. Pas arrêtée par les mêmes passages que la première fois.

- 13 septembre : Mikhaïl Boulgakov, Récits d'un jeune médecin, Seuil. Bizarrement, certaines phrases, certains passages, m'évoquent la musique de Lettres de mon moulin. Le détachement de soi et l'intimité, je suppose, le récit anecdotique à la portée universelle. Et le ton, mais c'est peut-être dû à la traduction. Quelques incohérences dans l'utilisation des temps qui n'ont pas été "lissés" (application des règles de concordance), peut-être pour rendre le texte original.

- 19 septembre, Karl Löwith, Max Weber et Karl Marx, Payot 2009 (1932)

- 23 septembre, collectif, Un été avec Proust, éditions des Equateurs 2014. Emprunté lors du dernier "dîner littéraire". De bonnes analyses pour poser des jalons, amour déçu, attente, désir, possession, qui me fait comprendre pourquoi je n'aime pas Proust et pourquoi, au-delà des thèmes traités, il est incontournable et irrésistible (et ce que j'aime chez Proust, c'est vraiment sa phrase, ses mots, sa syntaxe, sa musique).

- 25 septembre, Tabish Khair, How to fight Islamic Terror from the Missionary Position, Interlin Books, 2014. Drôle puis mélancolique. Un peu surprise que Guillaume m'envoie ça. De la difficulté de s'intégrer, du danger de s'intégrer.

- 8 octobre, Ryszard Kapuscinski, Le Shah, 1982, Champs Flammarion 2010

- 9 octobre, Friedrich Schiller, Marie Stuart, L'Arche, 1998. Je l'avais commencé début septembre, prêté avant de l'avoir fini. Je l'ai récupéré hier.

- 25 octobre, Charles Palliser, L'héritage de John Huffman, Phébus, 1990

- 26 octobre, Charles Palliser, Les faubourgs de l'enfer et Le destin de Mary, Phébus, 1990

- 28 octobre, Charles Palliser, La clé introuvable et Le secret des cinq roses, Phébus, 1990

- 1 novembre, Miljenko Jergović, Sarajevo Marlboro, eds archipelago books 2004

- 6 novembre, Claude Mauriac, La marquise sortit à cinq heures, Albin Michel 1961

- 6 novembre, Jack Kerouac, Satori à Paris, Folio (original 1966, Gallimard 1971)

- 7 novembre, Antoni Casas Ros, Lento, 2014, Christophe Lucquin éditeur

- 21 novembre, Patrick Modiano, Dora Bruder, 1997, Gallimard

- 24 novembre, Patrick Modiano, Livret de famille, 1977, Folio

- 25 novembre, Florence Aubenas, En France, 2014, édition de l'Olivier

- 3 décembre, Daniel Ferrer, Logiques du brouillon, 2011, Seuil. Deuxième lecture.

- 5 décembre, Patrick de Laubier, Mendiants de Dieu, 2013, Seuil. Parole et Silence

A - 9 décembre, Honoré de Balzac, Une ténébreuse affaire, 1841

A - 10 décembre, Honoré de Balzac, Le curé de Tours, 1832

- 19 décembre, Epître aux Colossiens

- 22 décembre, Eric Metaxas, Bonhoeffer, pasteur, martyr, prophète, espion, 2014, éd Première Partie (2010 aux Etats-Unis)

- 27 décembre, Emmanuel Carrère, Le détroit de Behring, 1986, P.O.L

- 29 décembre, Patrick Modiano, Quartier perdu, 1984, Gallimard, collection blanche

A - 31 décembre, Honoré de Balzac, La fille aux yeux d'or, 1835. Il m'a fallu un long moment pour comprendre ce qui avait vexé Henri de Morsay. Le début est bon pour dégoûter de Balzac n'importe quel adolescent.

Livres lus en 2013

Comme je commence cette liste le 19 juin, elle n'est ni dans l'ordre ni exhaustive.
Je ne compte que les livres terminés, lus jusqu'à la dernière page, et non ceux abandonnés par manque de temps ou ennui vague, ou parce qu'ils s'agissait de recueils d'articles dont je n'ai lu que quelques-uns (Jacques Ellul sur Qohélet, la correspondance d'Hammett, la biographie de La Fontaine par Orieux, Introduction à l'Ancien Testament, etc.)

Plus ou moins dans le cadre de l'ICP
- Israel Finkelstein et Neil Asher Silberman, La Bible dévoilée
- Thomas Römer, Dieu obscur
- Robert Michaud, Qohélet et l'hellénisme
- Christian Delorme, L'islam que j'aime, l'islam qui m'inquiète (la préface commence par une évocation de l'église Sainte-Anne d'Agadir. Comment voulez-vous que je résiste à cela?)
- Gerschom Scholem, Jonas, la lamentation et le judaïsme (j'espérais qu'il y aurait Jonas dans les sujets de dissert d'exégèse: non. Mais l'argumentation de ce livre m'a permis de trouver un angle pour Tamar et Juda).
- Initiation à la lecture d'un texte biblique
1 juillet - Pierre Claverie, Petit traité de la rencontre et du dialogue
8 juillet - Paul Beauchamp, Parler d'écritures saintes
8 août - Auguste Valensin, texte établi et présenté par Marie Rougier et Henri de Lubac
22 août - Jacob Taubes, La théologie politique de Paul
24 septembre - Fedor Dostoïevski, Les Frères Karamazov (dans la Pléiade, oui)
30 octobre - Paul Beauchamp, L'un et l'autre Testament T1 (je n'en pouvais plus de le lire, il a fallu m'accrocher)
14 novembre - Jacqueline Rastoin, La Torah sculpte le Christ

Parce que je deviens dingue à ne lire que des livres imposés
- Janwillem van de Wetering, L'ange au regard vide (après Amsterdam)
- Agatha Christie, La romancière et l'archéologue (en contre-poison de La Bible dévoilée)
- Christopher Isherwood, Mr Norris change de train (je cherchais un autre Isherwood)
- Martin Hirsch, La lettre perdue (j'avais aimé son approche pragmatique lors d'une conférence)
- Lewis Mumford, Hermann Melville (il y a longtemps que je devais le lire. Motivée par Arrowhead cet été. L'un des traducteurs est Patrick)
- David Safier, Maudit karma (offert par ma sœur)
- Séverine Hiboi-Arneld, Un hurluberlu dégingandé et une demi-portion (sur le handicap. Ecriture énergique, remarques pleines de bon sens)
- Mary McCarthy, En observant Venise (pas lourd à emmener dans ses bagages)
- Mariusz Szczygieł, Gottland (nom irrésistible (livre incontournable))
- Kurt Vonnegut, Abattoir 5 (depuis le temps que je devais le lire)
- Dashiel Hammett, Le Faucon de Malte (maintenant je comprendrai peut-être quelque chose au film (quel romantique, ce Spade))
24 juin - Mariusz Szczygieł, Chacun son paradis (où est évoquée très en passant la fille de Milena Jesenska)
25 juin - Ben Hecht, Je hais les acteurs (je cherchais les souvenirs d'un auteur africain que j'avais feuilletés, est-ce que son nom commençait par H? Impossible de me souvenir).
27 juin - Józef Hen, Le joueur de ping-pong (à la librairie polonaise en achetant des Szczygieł à offrir)
8 juillet - Jacques Theillaud, …le pivert nu et les tomates vertes…
9 juillet - Dr Borée, Loin des villes, proche des gens
10 juillet - Marie Ndiaye, La Sorcière
11 juillet - Paul Fournel, Anquetil tout seul
24 juillet - Jean-Claude Carrière, Le Mahbharata
2 août - Jaddo, Juste après dresseuse d'ours
4 novembre - Corneille, Médée (livre emprunté pour O.)
7 novembre - Jakob Arjouni, Mehr Bier
14 novembre - Andrea Camilleri, Le coup de filet (inutilement compliqué et sentimental. Sans grand intérêt)
15 novembre - Karl Löwith, Ma vie en Allemagne avant et après 1933 (l'intérêt de ce livre est d'avoir été écrit en 1940. Aperçus sur Heidegger.)
24 novembre - Primo Levi, La Trêve, pour le présenter au prochain dîner Sciences-Po avec le Voyage de Primo Levi
12 décembre - Diderot, Supplément au voyage de Bougainville (la bibliothècaire du Gan m'a offert le "Garnier jaune" relié. Lecture imposée pour Olivier)
12 décembre - Jean Giraudoux, Supplément au voyage de Cook (quelle gaité, quel plaisir)

Les "Ecoles des loisirs" lus à Bois-le-Roi
- Marie-Aude Murail, Le tueur à la cravate
- Marie-Aude Murail, Simple
- Anne Fine, Journal d'un chat assassin
- Anne Fine, Mauvais rêves
- Anne Fine, Un ange à la récré
- Robert Cormier, A la brocante du cœur
Les billets et commentaires du blog alicedufromage.free.fr sont utilisables sous licence Creatives Commons : citation de la source, pas d'utilisation commerciale ni de modification.