Billets pour la catégorie Transports en commun :

133/365 : RAS

8h (seule sans Olivier parti en courant en oubliant son téléphone dans la voiture) : RAS

18h50 retour classique (ligne 1 - RER A - RER D gare de Lyon) : RAS

132/365 : RAS

7h52 : RER D. Je prends la ligne 1 parce que la A prend du retard et tous les écrans sont muets.

17h20 : ligne 1 puis ligne 14 station bibliothèque.
23h45 : ligne 14 puis RER D gare de Lyon à 23h02

131/365 : Retard le matin

O. voulait être à l'heure car il ne savait pas si oui ou non il avait une interro lors de sa première heure de cours.
Nous nous sommes appliqués, nous sommes montés dans le RER de 7h42 (et non le suivant, que nous avons normalement par défaut dans notre nonchalance). Et nous avons mis une heure à arriver à la gare de Lyon, sans réellement savoir pourquoi puisque les annonces faites sur les quais n'étaient pas compréhensibles. (O. est arrivé avec une demi-heure de retard. Heureusement il n'y avait pas d'interro.)

17h10 ligne 1, RER A pour les Halles.
19h15 Zaco aux Halles.

130/365 : une personne heurtée

O. commence à 10h30 le mardi, je suis donc dans un état de "vacance". Je pars donc tard, en faisant un détour pour éviter de passer devant les écoles (8h30, c'est la mauvaise heure) et en restant bloquée ailleurs sur le trajet.
J'arrive sur le quai : bondé. Trains supprimés, retardés. Une personne s'est fait heurtée à Maisons-Alfort, beaucoup plus tôt, vers 5h30. Je sais déjà qu'il y aura déjà des trains, mais qu'il sera impossible de monter dedans.
Je le sais peut-être trop bien d'ailleurs, car je n'essaie pas de monter dans le train qui s'arrête à neuf heures. Je le regretterai ensuite, car le suivant ne passera que quarante minutes plus tard. (Je préviens O: H. le déposera à Boissy St Léger, RER A). Un moment j'envisage de rentrer : après tout, je ne travaille pas l'après-midi, ça va vraiment faire court!)
Debout, tant debout que j'ai des fourmis dans les plantes de pied et les orteils (bottes rouges). J'arrive une heure plus tard au bureau.

14h: ligne 1 ligne 6 métro St Jacques
18h40 : ligne 6 ligne 7 : Censier-Daubenton.
22h00 : velib pour RER D à gare de Lyon. Zaco de 22h36.

129/365 : le retour du train court

Fin des vacances, je reprends les horaires de O. Toujours à la limite d'être en retard : nous voyons passer le train précédent sans nous presser pour tenter de l'attrapper.
Nous arrivons sur le quai, en tête (vu l'endroit où nous garons la voiture), pour prendre le suivant : vieux gag, le train s'arrête loin devant nous, c'est un train court. Cinquante mètres de quai à parcourir pour atteindre la rame. Nous passons en courant — pour rejoindre les premières voitures — devant l'habitacle du conducteur qui a baissé le rideau devant sa fenêtre (première fois que je vois ça), sans doute fatigué d'être regardé de façon furibarde.

17h : ligne 1 puis 12. Rue de Rennes. 22 h10 : ligne 4 puis RER D de 22h32 aux Halles. Arrivée sur le quai 1 à Yerres, ce qui signifie quarante à cinquante centimètres à franchir entre la voiture et le sol. Les travaux battent leur plein sur la longueur de la ligne.

119/365 RAS

RER D à 8h52
Départ à 17h15 pour tenter en vain de me coordonner avec H. qui rentre de Tours (ce qui sera un échec).
Une semaine sans problème : les transports sont plus fiables pendant les vacances, quand nous sommes moins nombreux, CQFD.

118/365 RAS

RER de 7h52.
métro ligne 1 à 16h50. Sortie à Chatelet.
métro ligne 4 à 20h05. Sortie à Montparnasse
Rentrée en voiture.

117/365 Presque RAS

7h52 : RER A puis RER D puis ligne 1
18h30 : ligne 1 vers gare de Lyon puisqu'un incident est signalé sur le RER A. RER D sans problème.

116/365 RAS

C'est plus calme durant les vacances.
RER : 8h45.
15h : ligne 1, ligne 6 jusqu'à St Jacques.
18h30 : ligne 6, ligne B, ligne D aux Halles. Je prends le premier RER D qui passe, un "Rovo" (pour Corbeil-Essonne). Je descends gare de Lyon et m'installe dans un Zico (stationné en gare, pour ceux qui suivent).
Je rentre sans problème.

115/365 En famille

RAS
RER D: 8h20 avec O. qui a cours et H. qui a rendez-vous avec son patron, deux avocats et un comptable (!).
17h 15 à peu près : je retrouve H. sur le quai du RER A et nous rentrons ensemble. O. nous attend à la voiture.

113/365 Catastrophe

10h45 : Les trains sont affichés retardés dans les deux sens. O. nous emmène à Villeneuve-St-Georges. Là nous découvrons qu'il n'y a plus de train avant 13 heures.

112/365 RAS

RER de 8h52.
RER D à 19h12.

111/365 RAS

RER D à 7h54 (toujours en retard: nous devrions prendre le précédent. Cette fois-ci c'est de ma faute. J'avais coupé la sonnerie du téléphone en pensant qu'il vibrerait. Il n'a pas vibrer).

Ligne 1 vers 19h10. RER A à quai quand j'arrive. RER D gare de Lyon à 19h42 (quatre minutes de retard, négligeable). Attente du bus une fois à Yerres, puis attente dans le bus (c'est long).

110/365 Suppression sans importance

RER D de 7h58 (nous n'arrivons pas à être à l'heure). RAS

départ vers 14h30. Ligne 1 descente à Concorde.
puis ligne 14 à Madeleine vers 16h40

Quand j'arrive sur le quai du RER D, mon train est supprimé. Je m'installe dans celui qui est à quai (annoncé "ce train ne prend pas de voyageur") en supposant que ce sera celui de 17h12. Pari gagné. O. me rejoint et nous rentrons ensemble.

105/365 Léger retard le soir

Matin
7h58 aller sans problème

Retour
Je cours gare de Lyon dans l'espoir d'avoir le RER D de 19h38.
C'était inutile, le train a du retard. Le message est effrayant: «Votre attente est prolongée de 20 minutes en moyenne. Un train en panne et l'intervention des pompiers dans un train pertubent la circulation jusqu'à 22 heures» mais en réalité je n'attendrai que sept minutes.

104/365 gare de surface

7h52 RER D. Arrivée en gare de surface. J'opte pour la ligne 1, aussi simple à aller prendre, mais plus lente que le RER. Pour une fois le sort me donnera raison car j'entendrai qu'il y a des ralentissements sur la ligne A. Je sors à Esplanade à 8h58: j'ai perdu une dizaine de minutes, c'est très raisonnable.

Le soir ligne 1, RER A à 19h18 (il arrive quand j'arrive sur le quai), RER D à 19h38 (attente de trois minutes). Retour en bus.

103/365 RAS

8h52 Pas de problème
Ligne 1 puis ligne 4 pour arrivée à 17h38 à St Germain
Ligne 4 puis RER D aux Halles pour une arrivée 19h50 à Yerres

Ce que je découvre en écrivant ces comptes rendus de transport, c'est à quel point j'utilise les transports en commun. Ils me rendent des services constants. Ça ne marche pas si mal, au total, si l'on regarde toutes les fois que je les prends. Ce qui est insupportable, c'est la dépendance et l'imprévisibilité.

102/365 Pas de problème

8h58 RER D. Aucun problème. Arrivée Esplanade de la Défense vers 9h50 (c'était mon horaire lorsque les enfants étaient en primaire).
14h30. ligne 1 puis ligne 6 à l'Etoile. station St Jacques. 18h40 passé. ligne 6 puis RER B. J'ai de la chance, un Zaco est à l'approche aux Halles quand j'arrive sur le quai. RER D à 19h02.

101/365 Lentement

RER D à 8h20. RER A très plein et très lent. Il y a un problème à Châtelet, mais je n'ai pas compris lequel (la voix du haut-parleur était brouillée).
En arrivant à La Défense, l'accès à la ligne 1 était impossible tant la foule était dense. Certains faisaient demi-tour. Aucune information.
Je sors et marche jusqu'au bureau.

19h: ligne 1 puis ligne 12 (correspondance à Concorde). 22h10: ligne 4. RER D à 22h32 aux Halles.

98/365 Des problèmes sans trop de conséquences

RER D à 8h37. Problèmes sur le RER A, très plein: des ralentissements dans les deux sens dus à un voyageur malade à Châtelet. Je laisse passer une rame. Sortie Esplanade de la Défense à 9h31.

15h40: ligne 1 puis ligne 12 jusqu'à Rennes. RAS.

19h15. ligne 4 à St Placide jusqu'aux Halles. Je m'assois et m'endors. Les Halles, je monte dans le premier RER D pour aller jusque garde de Lyon.
Message : «Prévoir un allongement du temps de parcours de 20-30 minutes au passage du vert de maisons et ce jusqu'à 21h. La cause, une altercation entre voyageurs avec des traversées de voies.»
J'attends dix minutes, ce qui est raisonnable. RER à 19h41.

97/365 Rapide

Aller : 9h13 RER D, sortie de la ligne 1 Esplanade le Défense à 10h01.

Retour. Oublié de partir : ligne 1 à 19h55 pour gare de Lyon (je ne tente pas le RER A car apparemment il y a des problèmes). RER D à 20h37. A la maison à 21h15.

95/365 répercussions amorties de problèmes survenus plus tôt

O. n'a pas TP. Je pars seule donc plus tard.
8h58. Le RER est à l'heure mais il n'y a plus de place assise, ce qui est étonnant à cette heure-là. Il y a dû y avoir des problèmes avant, peut-être un train supprimé. Je voyage debout (chaussures plates, pas grave).
9h24 gare de Lyon. RER A lui aussi très plein. Des perturbations dans les deux sens sont dues à une agression de conducteur survenue plus tôt à Nanterre préfecture. Le train stationne longuement à chaque station, beaucoup de monde se presse sur le quai pour tenter de monter. J'ai réussi à m'assoir aux Halles (une station après gare de Lyon).
La durée de mon trajet sera peu rallongée (l'appréciation psychologique du retard n'est pas la réalité des horloges). Ma collègue me dira avoir mis une demi-heure de plus à arriver en venant de plus près et de l'ouest — mais en étant partie plus tôt.

Le soir je vais jusqu'à gare de Lyon (ligne 1, RER A à 18h30) récupérer la voiture de H. au parking. Je rentre en écoutant Crooner, une radio essayée en tripotant les boutons.

94/365 non affectée par un passager malade à Nation

O. reprend les cours. Il attrape son RER de justesse (je le largue (ce n'est pas populaire, c'est le sens aéronautique)) et vais me garer.
RER D de 8h23. OK
RER A bondé. Je laisse passer une rame, le tableau annonce qu'un voyageur malade à Nation ralentit le trafic. J'hésite à aller prendre la 1. J'arrive à monter dans la rame suivante. Cela ne fait quasi aucune différence sur ma durée de trajet.


19h00. ligne 1 puis 12
22h10. ligne 4.
Sur le quai aux Halles, une femme (slave, sans doute) avec une poussette et trois fillettes (c'est étrange, elles paraissent avoir toutes le même âge, six ou sept ans) s'installe à deux pas. Une petite fille ramasse un 20 minutes, s'installe à côté de moi, tourne les pages. Je ne peux m'empêcher de commencer à lui donner les noms de ce qu'on voit sur les pages, un ballon, un cheval, une bague, en essayant de faire un rapport avec les mots écrits autour. Elle a un sourire magnifique. Elle connaît le mot ballon et spectacle en français.
D'autres arrivent, un homme, un petit garçon avec un chiot. Quand je me lèverai pour prendre le train, l'homme et la petite fille me diront merci avec une chaleur qui me serrera le cœur.
RER D à 22h32. Rentrée sans histoire. Il gèle.

91/365 Pas de chance

O. m'emmène le matin afin de garder la voiture ensuite (pas très écolo, j'aurais pu prendre le bus — il voulait éviter de prendre le bus).
Je vois partir le RER de 9 heures devant moi, nous avons été retardés par une voiture municipale hésitante qui a fini par se garer sans mettre son clignotant. Je prends celui de 9h15.
Trajet total rapide et sans histoire, je sors du métro Esplanade de la Défense à 9h58. Je ne sais pas si ce n'est pas un record (j'ai regardé l'heure sur un écran en station. Je me dis maintenant tandis que j'écris que l'heure était peut-être fausse).

Soir : je pars tard de façon à rejoindre O. au conservatoire pour rentrer ensemble. RER gare de Lyon à 19h50. Il est très lent et stationne en gare à chaque arrêt.

87/365 Suppression le matin, signal d'alarme le soir

O. a une semaine "intensive" sur l'architecture des ordinateurs : moralité il commence à midi tous les jours, sauf aujourd'hui où il commence à 9h30.
Nous quittons donc la maison à 8h30. Nous avions oublié que c'est la pire heure à cause des voitures arrêtées devant l'école qui bloquent la circulation, mais ça n'a eu aucune importance: nous n'avons pas raté le train puisque celui-ci était supprimé.
Un quart d'heure d'attente dans la voiture garée (plutôt que sur le quai), train à 9h12, très plein. Voyage debout.
H. qui était parti un peu plus tôt en voiture est dans le même train, ailleurs. Il avait pourtant prévu large, il a été bloqué par un bus scolaire, il aura vingt minutes de retard à son rendez-vous.

Le soir train à 22h32 aux Halles. Il s'arrêtera quelques instants à Maisons-Alfort suite à un signal d'alarme tiré à cause d'un vol ("sans agression", précise le conducteur).

84/365 Mes propres erreurs

Des retards liés à moi et non aux transports.

RER D de 9h31 puisque oublié de me réveiller. Puis RER A et ligne 1 sans histoire.

Au retour je prends la ligne 1 dans le mauvais sens, donc je change à Etoile pour la A.
Zico à quai gare de Lyon, départ 18h30 (tant pis pour le zaco de 18h25, je n'ai pas envie de rester debout à l'attendre).
Bus car O. a récupéré la voiture ce matin en allant chercher mon téléphone.

83/365 Anicroches

RER D à 8h59. Le précédent a-t-il été supprimé? Quoi qu'il en soit il entre en gare déjà plein, des gens debout dans les couloirs.
Voyageurs agacés, un peu agressifs.
RER A puis ligne 1 : OK.

Retour : ligne 1 et RER A quasi aussitôt.
Gare de Lyon. Zico et zaco sur deux quais séparés par deux escaliers (au lieu d'être de part et d'autre d'un même quai central, voies 1 et 3). C'est très handicapant, car il faut soit trouver un écran d'affichage sur le quai du RER A pour choisir sur quel quai du RER D monter (les voies 1-3 ou les voies 2-4) en prenant le risque de perdre les quelques secondes qui permettraient d'avoir le train justement à quai (mais lequel); soit monter au hasard sur l'un des quais (plutôt le 1-3, traditionnel) et prendre le risque que le premier train à partir soit justement sur l'autre quai.

Je suis sur le 1-3, pas de zico avant vingt minutes quand une annonce nous apprend qu'un zaco attend voie 4. Précipation, volées de marches descendantes (quai RER A) puis montantes, le zaco part trois minutes plus tard (soit un stationnement supérieur à ce qui est habituel : pour attendre les informés de dernière minute ?)

77/365 : trajet optimisé

J'aurais dû prendre le bus ce matin (la voiture étant restée à la gare hier soir) mais H. m'a proposé de me déposer et je n'ai pas eu le courage de refuser (tant pis pour l'écologie).
A la gare à 8h55, prochain train vingt minutes plus tard, horaires de vacances obligent (je ne râle pas: des métros circulent toute la nuit sur certaines lignes pour les fêtes, bel effort).
H. me propose de me déposer à Villeneuve-St-Georges, nœud ferroviaire donc proposant davantage de trains venant de différentes directions. J'accepte moins dans l'espoir d'avoir un train plus tôt (le temps de trajet en voiture vaut le temps d'attente en gare) que pour rester avec lui au chaud dans la voiture. Il fait froid, il y a beaucoup de brouillard. Signe des temps, plus personne ne semble près à accepter qu'il y ait du brouillard, j'entends parler de pollution. Breaking news: près des rivières, au-dessus des fleuves, il y a du brouillard. "Après dispersion des brumes matinales" étaient même une expression incontournable des bulletins météo il y a quelques années. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de pollution, mais il ne faut pas tout mélanger — ou tout oublier.
Train à quai quand j'arrive à Villeneuve, train à quai quand j'arrive garde de Lyon : optimisation, pas de temps d'attente.

Le soir RAS. Départ vers 18h30, RER D vers 19 heures, zaco à quai quand j'arrive.

76/365 presque un retard

Le train clignote "à l'approche" sur le panneau tandis que je gare ma voiture: dans l'empressement à ne pas le rater, je ne remarque pas l'heure exacte. RAS le matin pour un train vers 9h30. (Mes horaires dérivent sérieusement quand je ne suis pas les horaires de O. pour la fac. C'est inquiétant pour le futur).

Je quitte le bureau à 18 heures pour être en avance à Montparnasse. Malheureusement la ligne 1 est immobilisée pour vingt minutes par un "malaise voyageur" (le malaise d'un voyageur, camusé-je). Je ressors de la station, traverse la Seine (brouillard), fais une course à Neuilly, reprends le métro une station plus loin. Le trafic a repris.
Ligne 13. Je suis à l'heure.

Nous rentrons en voiture.

68/365 Presque

11h13: RER D puis ligne D : OK
13h45: ligne 12 puis ligne 1 : OK
16h: ligne 1 : OK
Quelques minutes plus tard : Vélib de Courcelles à Madeleine (où je prends la dernière place): OK
Un peu avant 19h, ligne 1 : OK

J'ai failli faire un sans faute, mais en arrivant gare de Lyon à 19h09, le zico (donc normalement à quai) devant partir à 19h12 est invisible.
Message sur les tableaux d'affichage: «Prévoir un temps d'attente de 5 à 15 mn sur l'ensemble de la ligne. Une alerte de sécurité à Paris Nord et un voyageur malade à Pompadour pertubent la circulation jusqu'à 21h00.»
Le zico apparaîtra quelques minutes plus tard (avec une annonce stupide du genre «ce train est terminus et ne prend pas de voyageurs» alors qu'il arrive vide, toutes lampes éteintes qui s'allument dès qu'il s'arrête à quai tandis que ses portes s'ouvrent) et partira après le zaco de 19h20, qui lui est exceptionnellement mis à quai quai 4, soit deux escaliers entre les deux trains (ce qui oblige à prendre une décision et s'y tenir).
Je papote avec un arabe qui a ri en me voyant monter dans le train avant que sa destination ne s'affiche: lui a attendu prudemment de savoir à quoi s'en tenir.
Les billets et commentaires du blog alicedufromage.free.fr sont utilisables sous licence Creatives Commons : citation de la source, pas d'utilisation commerciale ni de modification.