Billets pour la catégorie Transports en commun :

169/365 RAS

Nous nous sommes appliqués et O. a attrapé le 7h42. J'ai eu le suivant à 52.
RER A puis ligne 1.

Rentrée relativement tôt: ligne 1 vers 17h10, RER A, RER D qui arrive à quai quand j'arrive gare de Lyon. Pas trop de monde (c'est mercredi). Nous restons immobiles quelques minutes (pourquoi?) et nous partons. C'est l'une de ces voitures décorées avec les motifs ou des photos tirés de films, c'est tout de suite chaleureux.

168/365 RAS

Partie à l'heure (toujours une gageure sans O.) en me "calant" sur H. qui part à Tours. Train de 7h42, RER A, ligne 1. Je me meus avec précaution.

15h10, ligne 1, puis ligne 6 à l'Etoile. métro St Jacques.
18h40, ligne 6, RER B. Sur le quai du RER D, je prends le premier train et descends à gare de Lyon. RER D zico de 19h12, assise à l'aise (le zaco passe un peu avant, mais il est plus rempli, or je tiens à ne pas être bousculée).

163/365 RAS

Nous n'avons pas été à l'heure pour prendre le RER (est-ce ce colloque qui m'amène à noter nos propres manquements? ou simplement le désir de s'améliorer et donc de noter ce qui est, pour noter les progrès (que j'espère)).

7h52. RER D en famille (Généralement, chaque fois que H est présent, il y a des problèmes. Donc aujourd'hui contre-exemple).
Terminus gare de Lyon, donc RER A puis ligne 4.

15h50. Ligne 12 jusque station Lamarck.
17h30. retour: ligne 12, ligne 14, grande bibliothèque.
22h40, ligne 14, puis RER D.

162/365 Nous avons été à l'heure

Lorsque j'écris "nous avons été à l'heure", je ne parle pas des transports en commun, mais de nous à l'heure à la gare pour prendre le train prévu: 7h42 mercredi, jeudi, vendredi, 8h06 lundi (mardi "libre" puisque je pars sans O., mais un train dans cette fourchette serait bien, même si cela n'arrive jamais).

RER de 7h42 (celui que nous devrions avoir tous les matins). En arrivant gare de Lyon, le conducteur nous fait une annonce émerveillée: «Mesdames Messieurs, nous sommes arrivés gare de Lyon et nous sommes à l'heure, ce qui est une bonne nouvelle». Les passagers éclatent de rire.
Et je me demande quelle frustration habite les conducteurs de train, de matins en soirs, devant les feux rouges et les ordres et les quais bondés et les signaux d'alarme.
Ce matin-là, il est heureux.
Ligne 4 aux Halles. J'ai vingt minutes d'avance.

Soir
Ligne 4 pour les Halles.
Sur les tableaux, le RER D annoncé à 18h23 passe à 31, puis 48.
Je quitte le quai pour aller prendre un RER A, descends gare de Lyon (je m'interroge sur cette syntaxe: ce doit être une élision (je descends à la station gare de Lyon), mais est-il légitime de faire disparaître la préposition "à" qui me paraît inutile (comme dans la construction "je descends ici". Le nom de la station deviendrait-il un adverbe?) et m'installe dans un zico, qui comme vous le savez maintenant, est à quai dans cette station.

161/365 j'ai essayé d'être à l'heure

O. voulait prendre le 8h06 et nous nous sommes appliqués. Le temps que je me gare et j'ai eu le suivant, le 8h12, donc un "Goussainville" (et non un "gare de Lyon", ce qui m'arrangeait puisqu'aujourd'hui j'allais aux Halles.
Las, arrivé à gare de Lyon, le train s'immobilise à quai : un voyageur malade. L'annonce de ce malaise provoque un "merde" et des grognements que je comprends, partage, mais me laisse toujours songeuse.
Je prends une rame sur le quai en face puis la ligne 4. J'aurais dix minutes de retard.

Vélib (est-ce un transport en commun?) jusqu'à l'IPT. Il fait beau.

21h10: métro à St Jacques, RER B à Denfert, 21h30 RER D aux Halles.

160/365 La totale le matin

Matin
RER D, 8h22. La rue du pont aux noisettes plonge perdenculairement vers les voies du RER en surplomb. De la voiture, nous voyons la rame à quai, les portes sont ouvertes, peu de monde, les gens semblent se chauffer au soleil. Que se passe-t-il? Si le train est retardé depuis longtemps, pourquoi n'y a-t-il pas davantage de monde, ou est-il retardé depuis si longtemps que les gens ont déserté le quai? (Nous ne saurons pas.)
Nous montons dans une rame, nous sommes debout mais peu serrés, nous attendons. Signal radio gare du Nord. Qu'est-ce que ça veut dire? j'espère que ce n'est pas un attentat.
Nous mettrons une heure à atteindre gare de Lyon, sans plus d'explication.
RER A: train arrêté en gare "pour régulation du trafic". Passager malade à Nation, un quart d'heure de retard à prévoir.
Ligne 1, esplanade de la Défense : c'est une ligne automatique dont les quais sont vitrés pour éviter suicides et accidents. Cela impose que la rame s'arrête exactement au niveau des portes des quais afin que les portes des voitures et celles des quais coïncidencent. Ce matin, les deux portes du quai en queue de rame (les plus proches de la sortie de la station, devant lesquelles se massent donc les salariés pressés) sont condamnées, elles ne s'ouvrent pas. Il faut utiliser la troisième porte. Il faut l'atteindre vivement, car la rame étant automatique, elle ne s'arrête pas plus longtemps pour laisser les gens descendre.
(J'étais devant la troisième porte, par non envie de m'entasser avec les gens pressés).

19h30. Ligne 1 puis ligne 12. J'abandonne Harry Potter 3 en poche sur un quai du RER. Je commence à me débarrasser de livres que je dois donner.

22h15. Ligne 4, ligne D.

156/365 Lent si lent

Nous nous sommes appliqués — nous avons été à l'heure — et le RER a mis une heure (au lieu d'une demie) pour arriver en gare de Lyon.
Pour le reste, pas de souvenirs (j'écris cela quelques jours plus tard, en m'appuyant sur des notes prises ça et là), donc je suppose qu'il n'y a eu rien de remarquable. De façon générale, les problèmes ont plutôt lieu le matin en heure de pointe, je reviens de façon trop décalée (par rapport au reste de la population) pour subir beaucoup de retard le soir (je touche du bois).

Le soir je suis à Yerres à huit heures et O. me prend à la sortie de son cours de flûte (heureux temps où ce sont les enfants qui ramènent les parents).

140/365 de plus en plus tard

O. me fait remarquer qu'il n'aurait jamais dû me dire qu'il était encore quasi à l'heure en ayant le 7h52, car nous ne partons plus jamais à temps pour avoir le 7h42. Et lorsque nous n'avons pas le 52, il faut prendre le 8h. A cela près que celui-ci n'est parfois pas à l'heure, comme ce matin: signal d'alarme. Les deux trains, 8h et 8h08 se suivent à une minute, le premier à arriver à 8h07 est un "court", occasionnant le même cirque qu'il y a quelques jours. Nous n'essayons même pas de l'atteindre et prenons le suivant.
Puis A, puis ligne 1.

18h50 : ligne 1, RER A, RER D de 19h24 gare de Lyon.

137/365 des incidents, un peu de retard

Arrivée à 8h43 sur le quai. "1 min" clignote derrière le train de 8h43, signifiant que le train arrive d'une seconde à l'autre. Je marche, il y a foule, un train a dû être supprimé. Un quart d'heure plus tard le train arrive à quai. Je suis assise.

14h10 : ligne 1 station pont de Neuilly puis ligne 6 à Charles de Gaulle. Descente métro St Jacques.
18h 40 : ligne B puis ligne D aux Halles. Comme ce matin, le train est signalé à l'approche quand j'arrive sur le quai noir de monde. Je monte dans un wagon de tête et trouve une place assise.

133/365 : RAS

8h (seule sans Olivier parti en courant en oubliant son téléphone dans la voiture) : RAS

18h50 retour classique (ligne 1 - RER A - RER D gare de Lyon) : RAS

132/365 : RAS

7h52 : RER D. Je prends la ligne 1 parce que la A prend du retard et tous les écrans sont muets.

17h20 : ligne 1 puis ligne 14 station bibliothèque.
23h45 : ligne 14 puis RER D gare de Lyon à 23h02

131/365 : Retard le matin

O. voulait être à l'heure car il ne savait pas si oui ou non il avait une interro lors de sa première heure de cours.
Nous nous sommes appliqués, nous sommes montés dans le RER de 7h42 (et non le suivant, que nous avons normalement par défaut dans notre nonchalance). Et nous avons mis une heure à arriver à la gare de Lyon, sans réellement savoir pourquoi puisque les annonces faites sur les quais n'étaient pas compréhensibles. (O. est arrivé avec une demi-heure de retard. Heureusement il n'y avait pas d'interro.)

17h10 ligne 1, RER A pour les Halles.
19h15 Zaco aux Halles.

130/365 : une personne heurtée

O. commence à 10h30 le mardi, je suis donc dans un état de "vacance". Je pars donc tard, en faisant un détour pour éviter de passer devant les écoles (8h30, c'est la mauvaise heure) et en restant bloquée ailleurs sur le trajet.
J'arrive sur le quai : bondé. Trains supprimés, retardés. Une personne s'est fait heurtée à Maisons-Alfort, beaucoup plus tôt, vers 5h30. Je sais déjà qu'il y aura déjà des trains, mais qu'il sera impossible de monter dedans.
Je le sais peut-être trop bien d'ailleurs, car je n'essaie pas de monter dans le train qui s'arrête à neuf heures. Je le regretterai ensuite, car le suivant ne passera que quarante minutes plus tard. (Je préviens O: H. le déposera à Boissy St Léger, RER A). Un moment j'envisage de rentrer : après tout, je ne travaille pas l'après-midi, ça va vraiment faire court!)
Debout, tant debout que j'ai des fourmis dans les plantes de pied et les orteils (bottes rouges). J'arrive une heure plus tard au bureau.

14h: ligne 1 ligne 6 métro St Jacques
18h40 : ligne 6 ligne 7 : Censier-Daubenton.
22h00 : velib pour RER D à gare de Lyon. Zaco de 22h36.

129/365 : le retour du train court

Fin des vacances, je reprends les horaires de O. Toujours à la limite d'être en retard : nous voyons passer le train précédent sans nous presser pour tenter de l'attrapper.
Nous arrivons sur le quai, en tête (vu l'endroit où nous garons la voiture), pour prendre le suivant : vieux gag, le train s'arrête loin devant nous, c'est un train court. Cinquante mètres de quai à parcourir pour atteindre la rame. Nous passons en courant — pour rejoindre les premières voitures — devant l'habitacle du conducteur qui a baissé le rideau devant sa fenêtre (première fois que je vois ça), sans doute fatigué d'être regardé de façon furibarde.

17h : ligne 1 puis 12. Rue de Rennes. 22 h10 : ligne 4 puis RER D de 22h32 aux Halles. Arrivée sur le quai 1 à Yerres, ce qui signifie quarante à cinquante centimètres à franchir entre la voiture et le sol. Les travaux battent leur plein sur la longueur de la ligne.

119/365 RAS

RER D à 8h52
Départ à 17h15 pour tenter en vain de me coordonner avec H. qui rentre de Tours (ce qui sera un échec).
Une semaine sans problème : les transports sont plus fiables pendant les vacances, quand nous sommes moins nombreux, CQFD.

118/365 RAS

RER de 7h52.
métro ligne 1 à 16h50. Sortie à Chatelet.
métro ligne 4 à 20h05. Sortie à Montparnasse
Rentrée en voiture.

117/365 Presque RAS

7h52 : RER A puis RER D puis ligne 1
18h30 : ligne 1 vers gare de Lyon puisqu'un incident est signalé sur le RER A. RER D sans problème.

116/365 RAS

C'est plus calme durant les vacances.
RER : 8h45.
15h : ligne 1, ligne 6 jusqu'à St Jacques.
18h30 : ligne 6, ligne B, ligne D aux Halles. Je prends le premier RER D qui passe, un "Rovo" (pour Corbeil-Essonne). Je descends gare de Lyon et m'installe dans un Zico (stationné en gare, pour ceux qui suivent).
Je rentre sans problème.

115/365 En famille

RAS
RER D: 8h20 avec O. qui a cours et H. qui a rendez-vous avec son patron, deux avocats et un comptable (!).
17h 15 à peu près : je retrouve H. sur le quai du RER A et nous rentrons ensemble. O. nous attend à la voiture.

113/365 Catastrophe

10h45 : Les trains sont affichés retardés dans les deux sens. O. nous emmène à Villeneuve-St-Georges. Là nous découvrons qu'il n'y a plus de train avant 13 heures.

112/365 RAS

RER de 8h52.
RER D à 19h12.

111/365 RAS

RER D à 7h54 (toujours en retard: nous devrions prendre le précédent. Cette fois-ci c'est de ma faute. J'avais coupé la sonnerie du téléphone en pensant qu'il vibrerait. Il n'a pas vibrer).

Ligne 1 vers 19h10. RER A à quai quand j'arrive. RER D gare de Lyon à 19h42 (quatre minutes de retard, négligeable). Attente du bus une fois à Yerres, puis attente dans le bus (c'est long).

110/365 Suppression sans importance

RER D de 7h58 (nous n'arrivons pas à être à l'heure). RAS

départ vers 14h30. Ligne 1 descente à Concorde.
puis ligne 14 à Madeleine vers 16h40

Quand j'arrive sur le quai du RER D, mon train est supprimé. Je m'installe dans celui qui est à quai (annoncé "ce train ne prend pas de voyageur") en supposant que ce sera celui de 17h12. Pari gagné. O. me rejoint et nous rentrons ensemble.

108/365 RAS

Matin : RER D à 8h, puis A, puis ligne 1.

18h : ligne 1 puis ligne 12. Il y a beaucoup de monde. Sur la ligne 1, un lecteur des mémoires de de Gaulle, sur la ligne 12, un lecteur de l'histoire de la deuxième guerre mondiale de Winston Churchill.
22h10 : ligne 4 puis RER D.

105/365 Léger retard le soir

Matin
7h58 aller sans problème

Retour
Je cours gare de Lyon dans l'espoir d'avoir le RER D de 19h38.
C'était inutile, le train a du retard. Le message est effrayant: «Votre attente est prolongée de 20 minutes en moyenne. Un train en panne et l'intervention des pompiers dans un train pertubent la circulation jusqu'à 22 heures» mais en réalité je n'attendrai que sept minutes.

104/365 gare de surface

7h52 RER D. Arrivée en gare de surface. J'opte pour la ligne 1, aussi simple à aller prendre, mais plus lente que le RER. Pour une fois le sort me donnera raison car j'entendrai qu'il y a des ralentissements sur la ligne A. Je sors à Esplanade à 8h58: j'ai perdu une dizaine de minutes, c'est très raisonnable.

Le soir ligne 1, RER A à 19h18 (il arrive quand j'arrive sur le quai), RER D à 19h38 (attente de trois minutes). Retour en bus.

103/365 RAS

8h52 Pas de problème
Ligne 1 puis ligne 4 pour arrivée à 17h38 à St Germain
Ligne 4 puis RER D aux Halles pour une arrivée 19h50 à Yerres

Ce que je découvre en écrivant ces comptes rendus de transport, c'est à quel point j'utilise les transports en commun. Ils me rendent des services constants. Ça ne marche pas si mal, au total, si l'on regarde toutes les fois que je les prends. Ce qui est insupportable, c'est la dépendance et l'imprévisibilité.

102/365 Pas de problème

8h58 RER D. Aucun problème. Arrivée Esplanade de la Défense vers 9h50 (c'était mon horaire lorsque les enfants étaient en primaire).
14h30. ligne 1 puis ligne 6 à l'Etoile. station St Jacques. 18h40 passé. ligne 6 puis RER B. J'ai de la chance, un Zaco est à l'approche aux Halles quand j'arrive sur le quai. RER D à 19h02.

101/365 Lentement

RER D à 8h20. RER A très plein et très lent. Il y a un problème à Châtelet, mais je n'ai pas compris lequel (la voix du haut-parleur était brouillée).
En arrivant à La Défense, l'accès à la ligne 1 était impossible tant la foule était dense. Certains faisaient demi-tour. Aucune information.
Je sors et marche jusqu'au bureau.

19h: ligne 1 puis ligne 12 (correspondance à Concorde). 22h10: ligne 4. RER D à 22h32 aux Halles.

98/365 Des problèmes sans trop de conséquences

RER D à 8h37. Problèmes sur le RER A, très plein: des ralentissements dans les deux sens dus à un voyageur malade à Châtelet. Je laisse passer une rame. Sortie Esplanade de la Défense à 9h31.

15h40: ligne 1 puis ligne 12 jusqu'à Rennes. RAS.

19h15. ligne 4 à St Placide jusqu'aux Halles. Je m'assois et m'endors. Les Halles, je monte dans le premier RER D pour aller jusque garde de Lyon.
Message : «Prévoir un allongement du temps de parcours de 20-30 minutes au passage du vert de maisons et ce jusqu'à 21h. La cause, une altercation entre voyageurs avec des traversées de voies.»
J'attends dix minutes, ce qui est raisonnable. RER à 19h41.
Les billets et commentaires du blog alicedufromage.free.fr sont utilisables sous licence Creatives Commons : citation de la source, pas d'utilisation commerciale ni de modification.